Le casuel



Toute célébration (baptême, mariage, obsèques) occasionne des frais : chauffage, éclairage, entretien des locaux et du matériel, etc... Tout cela est à la charge de la paroisse.

Deux principes :

1. La prière est gratuite parce que le don de Dieu est gratuit !
Donc, on ne paie pas un service religieux. Mais, dans la mesure de ses moyens, on apporte à l’occasion d’un acte religieux sa participation aux frais qu’il occasionne et plus généralement aux besoins de la paroisse. Chacun donne ainsi ce qu’il peut.

2. Entre chrétiens, nous sommes appelés à vivre la solidarité.
Ceux qui utilisent les locaux en hiver n’ont pas forcément à donner plus. Ceux qui ne participent que rarement à la vie de la paroisse peuvent à cette occasion manifester leur soutien. Mariage, baptême, communion, vous organisez une fête de famille, et celle-ci vous occasionne des frais. Il ne s’agit pas bien sûr d’alourdir votre budget par ce geste, mais il semble normal que le don que l’on fait à l’Église à cette occasion soit en rapport avec les autres dépenses faites pour ce jour.

A quoi sert votre argent ?

L’argent que vous donnez sert à financer :
- pour une part, le traitement des prêtres ;
- pour une autre part, le fonctionnement de la paroisse (chauffage, électricité, entretien, déplacements...)

Sachez aussi qu’au titre de la solidarité :
- un pourcentage de votre don est reversé au diocèse et sert à la formation des prêtres et au fonctionnement des services diocésains ;
- un autre pourcentage est envoyé aux Églises des pays de mission.

Que donner ?

Donnez ce qui vous paraît juste, compte tenu de vos moyens.
A titre indicatif, sachez que lorsqu’on globalise sur une année les frais de locaux, de fonctionnement et les traitements, la paroisse rentre dans ses frais si chaque famille donne en moyenne

entre 50 € et 100 € à l’occasion du baptême d’un enfant et

entre 70 € et 150 € à l’occasion d’un mariage ou d’obsèques,

sachant que certaines familles en difficulté ne peuvent pas toujours répondre à cet appel.

 

Ce n'est pas ce que vous donnerez qui comptera mais la générosité que vous aurez manifestée.


RETOUR