La messe au coeur de la vie chrétienne



La messe est le cœur de la vie chrétienne pour en être la source et le sommet.

 

 A la messe, le Christ se donne réellement à la communauté croyante, « l'Eglise ». Le Christ façonne cette communauté en s’unissant à elle, réellement, dans le sacrement de l’Eucharistie.

Il la façonne selon une double condition, une condition filiale et une condition fraternelle : 

alt

 


- Chacun est constitué fils dans le Fils unique qu’est Jésus-Christ. Chacun est fils d’un même Père. Chacun s’enracine par là dans cette identité filiale unique qui est à la source transcendante de toute identité personnelle.

 

- Dans le même temps, chacun devient frère de son frère pour participer ensemble à cette même filiation. L’union au Christ est inséparablement union à son prochain, la même condition filiale nous établissant en fraternité mutuelle.

  

 

 C’est là une réalité vivante car le Christ nous a établis, par sa mort et sa résurrection, dans cette condition nouvelle de fils et de frère. La messe est la célébration de cet acte pascal unique par lequel nous sommes façonnés, dans l’Esprit Saint. C’est pourquoi la messe est l’acte fondateur de la vie croyante et de la vie de l’Eglise.

 

A la messe, nous devenons chrétiens par la grâce du Christ et par le don de l’Esprit.

 

La messe est un sacrement, appelé Eucharistie. C'est un acte qui communique à notre humanité la vie même de Dieu. Nul ne saurait par conséquent se dire chrétien s’il ne pratique pas, puisque celui là ne puiserait pas à la source vivifiante du Christ. La pratique de l’Eucharistie est ce qui fait de nous des chrétiens. Ce n’est pas là d’abord une nécessité morale, rituelle ou dévotionnelle, c’est une nécessité sacramentelle, une nécessité fondatrice de l’être chrétien.

 

 

L’Eucharistie façonne l’être chrétien,

par pure grâce,

dans sa double dimension filiale et fraternelle.

 

RETOUR